L'importance de nos sens (VAKOG) Hypnose #2

Nous vivons dans une société où le sens le plus important est celui de la vue. Ainsi, il est plus simple de regarder la télévision, lire son mur Facebook ou regarder toutes les publicités que nous avons continuellement sur nos différents supports... Mais le monde appartient-il vraiment aux visuels ? Sommes nous tous visuels ?

Nos sens, nous en prenons connaissance vaguement à l'école. Nous savons qu'il y en a 5 : La vue, l'ouïe, l'odorat, le goût et le toucher. Certains vont même jusqu'à dire que l'on pourrait rajouter un sixième : le troisième oeil, ou dit différemment, l'intuition. Et puis même un 7eme : la proprioception, bien connu des danseurs ; il fonctionne en étroite collaboration avec les sens du toucher et de l'équilibre. Il s'agit de l'information que les muscles envoient au cerveau quant à la variation de force nécessaire pour les activer en fonction de l'attraction terrestre.

En PNL nous parlons de VAKOG : Visuel, Auditif, Kinesthésique (le toucher), Odorat et Goût. Et nous parlons même de VAK car l'odorat et le goût sont considérés comme appartenant aux kinesthésiques.

Mais qu'en est-il de ces sens dans notre quotidien ? Connaissons-nous la réelle importance de ces sens dans notre existence ?


L'importance des sens dans notre façon d'appréhender le monde

Quand nous grandissons, il y a un ou deux sens qui prédomine dans notre construction et qui va déterminer nos attitudes. Pour ce faire je vous invite à une petite introspection :

De manière générale, quand vous mémorisez quelque chose, de quelle manière la plus simple y arrivez-vous ? Est-ce en lisant ? Est-ce en le lisant à voix haute et donc en l'écoutant ? Est-ce plutôt en le faisant ? ou en le mémorisant par le goût ou l'odorat ?


Cet exercice devrait être donné dès sa plus tendre enfance, car c'est ainsi que nous allons déterminer ce que l'on nomme en PNL ou en hypnose notre système principal ou le système d'orientation sensoriel principal. Ce système principal détermine comment nous nous positionnons dans le monde et comment nous nous construisons. C'est à dire, comment nous recevons au mieux les informations.

Par exemple, si notre sens principal est la vue. Et que nous suivons des cours uniquement à l'oral... Nous ne serons pas dans une position de force. C'est pourquoi à l'école il y a toujours un tableau pour que le cours soit aussi bien pour les visuels que pour les auditifs.

Pour connaître votre système principal, un autre exercice est possible :

Ecoutez-vous parler. Un visuel emploiera le champ lexical d'un visuel alors qu'un auditif celui d'un auditif etc..

Exemple :

Julie : oh tu as vu le concert de Beyoncé l'autre soir il est super
Anaïs : OUI ! je l'ai écouté jusqu'au bout.

C'est le même concert, mais il n'est pas appréhendé de la même façon. Et c'est ainsi que certaines personnes semblent mieux se comprendre que d'autres. Un peu comme si elles étaient sur la même longueur d'ondes... Ou peut-être tout simplement sur la même manière d'appréhender le monde et le même champ lexical.


Paul : Tu entends ce que je tente de te dire Eric ?
Eric : Non, je ne vois pas où tu veux en venir ?

Comment nous appréhendons le monde dans nos interactions

Comment nous aimons recevoir en fonction de notre système principal ? Posez-vous la question.


Qu'est-ce qui vous touche le plus ?

- Que l'on vous montre (V) que vous comptez

- Que l'on vous dise (O) que vous comptez

- Que l'on vous prenne (K) dans les bras


En fonction de votre réponse. Demandez-vous si cela correspond étroitement à votre système principal ou non. Et une fois cette exercice fait, demandez-vous comment votre amie, parent, partenaire, appréhende le monde et comment il aime interagir. Ce n'est pas parce que vous aimez recevoir d'une certaine manière que la personne en face de vous sera dans la même situation. Et peut-être même que l'observation de ces différentes manières de donner/recevoir pourra désamorcer quelques soucis dans votre quotidien.


Je vous donne un petit exercice pour mieux comprendre les gens qui sont en face de vous :

Si votre interlocuteur regarde régulièrement vers le haut en réfléchissant à son argumentation : Alors il est visuel

Si votre interlocuteur regarde régulièrement vers le côté en réfléchissant à son argumentation : Alors il est auditif

Si votre interlocuteur regarde régulièrement vers le bas en réfléchissant à son argumentation : Alors il est Kinesthésique


On image tout ça (pensons un peu aux visuels) :

D'autres petits indices :

Un visuel aura une cadence de conversation plus rapide

Un auditif aura une cadence de conversation assez régulière

Un kinesthésique aura une cadence de conversation beaucoup plus lente et est même du style à prendre des pauses pendant une argumentation. Comme pour rentrer d'avantage en intériorité et sentir mieux ce qu'il dit.


Félicitations, Vous voilà un expert du VAKOG.


Nos aspirations professionnelles

Nous avons tendance à penser que notre aspiration professionnelle ne dépend que de notre bon vouloir. En réalité, nos sens ont plus de poids que nous l'imaginons.

Un visuel deviendra moins facilement un ingénieur du son ou un chanteur qu'un auditif... Tout comme un kinesthésique aura plus de prédominance à devenir cuisinier, car il adore les associations de saveurs, goûter ses plats, sentir ce qu'il cuisine ou ce qu'il mange.


Vous me direz : ''mais je suis persuadé d'être visuel pourtant j'adore la cuisine!'' et vous avez raison. Avoir un sens principal ne veut pas dire que vous n'utilisez pas les autres sens. Nous parlons bien ici de ce qui vient en premier et le plus souvent. Nous parlons même d'un sens secondaire. Un peu à l'image du signe astrologique et du signe ascendant... Nous avons également un sens ''ascendant '' assez proche de notre sens principal et qui vient parfois se confondre.


Nous sommes avant tout des êtes sensibles. Et il est important de garder à l'idée qu'il n'y a rien de plus important que d'être à l'écoute de soi. Nous avons à l'intérieur de nous toutes les informations nécessaires pour savoir qui nous sommes, ce que nous aimons et ce que nous devons faire.

Vous commencez à comprendre l'importance de cet article ? Merveilleux !


Demandez-vous maintenant s'il n'existe pas d'autres subtilités, autres que nos sens, et qui ont une importance capitale dans notre vie ?


Je ne peux que vous inviter à être plus souvent dans l'observation de votre petit monde intérieur.

Si cet article vous plaît, n'hésitez pas à réagir en commentaire.


Sébastien,

Hypno-coaching

33 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout